PROMOTION DE L’EXCELLENCE AU BENIN : Les meilleures filles au baccalauréat récompensées

1 mois ago | Written by
1 469 vues
0 0

 

Le gouvernement de la rupture à travers le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique promeut l’excellence dans le rang des jeunes filles. Ainsi, 51 filles admises au Baccalauréat 2020 avec mention bien ont été primées par la ministre Eléonore Ladékan Yayi. La cérémonie ayant consacré à la remise des prix à ces meilleures filles à l’examen a eu lieu le mardi 1 décembre 2020 à la salle des fêtes Majestic de Gbégamey à Cotonou. Les récipiendaires sont repartis chacune avec un ordinateur et une attestation de mérite. À en croire la ministre Ladékan, « vos efforts sont salués par mon département ministériel qui fait de l’excellence son leitmotiv ». Selon la ministre, le gouvernement fait de la formation des jeunes filles sa priorité depuis des années. « Le gouvernement de son excellence le président Patrice Talon a mis un accent particulier sur la formation des filles depuis la maternelle jusqu’à l’enseignement supérieur », a t-elle rassuré, tout en ajoutant que des dispositions sont prises pour accompagner les meilleurs à toujours exceller. Elle a, pour cela, invité les filles à l’honneur, à maintenir le cap pour toujours être parmi les meilleurs tout au long de leur cursus universitaire.
La présidente de l’amicale des femmes scientifiques du Bénin présente à la cérémonie de récompense a, tout d’abord, remercié la ministre Eléonore Ladékan Yayi pour cette initiative qui honore la gent féminine. A l’endroit des lauréates, elle a également prodigué de sages conseils afin qu’elles soient une fierté pour leur pays à travers leur travail bien fait.

Les filles après avoir écouté les sages conseils à eux prodigués, ont promis travailler d’arrache-pied, pour toujours garder haut le flambeau de l’excellence.
Pour rappel, cette cérémonie de distinction des meilleures filles à l’examen du Baccalauréat fait suite au recensement le 19 octobre 2020, des 10 meilleurs au Bac constitués que de garçons. Il était donc important de rééditer l’action avec les filles qui n’ont pas aussi démérité.

Samira ZAKARI

Article Categories:
Éducation · Nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *