RECRUDESCENCE DES ACCIDENTS DE CIRCULATION AU BENIN : Daouda Moussé adresse une lettre ouverte au Président de la République

2 ans ago | Written by
2 458 vues
0 0

RECRUDESCENCE DES ACCIDENTS DE CIRCULATION AU BENIN

Daouda Moussé adresse une lettre ouverte au Président de la République

Eu égard de la fréquence des accidents de circulation enregistrés tous les jours sur les axes routiers du Bénin, occasionnant de nombreuses pertes en vies humaine, un jeune s’est adressé au Chef de l’État Patrice Talon. Daouda Moussé, puisque c’est de lui qu’il s’agit, propose l’introduction de l’enseignement du « code de sécurité routière » dans les collèges, lycées et universités. Lisez l’intégralité de sa lettre et la proposition le contenu du programme à enseigner qu’il propose.

LETTRE OUVERTE

MOUSSE Daouda
Consultant en Management des Ressources Humaines.
Membre de la Fédération Internationale des Consultants d’Afrique (FICA)
BP : 46 Parakou
Tél : 97 72 22 13 / 95 74 57 88
Mail : moussedaouda1@gmail.com

A
Monsieur le Président de la
République, Chef de l’Etat, Chef du
Gouvernement.

Monsieur le Président de la République,
Je suis atterré par ce que je vois et ce que j’entends au sujet du nombre de citoyens béninois qui meurt d’une part, et ceux qui traînent des séquelles liées à des accidents de circulation d’autre part chaque année du fait de l’ignorance et de l’inobservation du code de la route et je me sens totalement impuissant face à tout cela.
Mais le devoir de tout citoyen imbu de valeurs et d’éthique à participer au développement de son pays, m’oblige à vous écrire pour vous faire part de mes propositions.
Excellence Monsieur le Président de la République, je voudrais attirer votre attention sur le fait que malgré la puissance du virus du VIH SIDA, les décès liés à ce mal restent nettement inférieurs à ceux provoqués par les accidents sur nos différentes routes.
Et malgré les efforts des gouvernants successifs pour palier ces déviances, malgré les réformes que votre gouvernement a initiées dans ce secteur, le mal perdure provoquant ainsi des centaines de décès et d’accidentés chaque année.
Excellence Monsieur le Président de la République, les résultats de mes recherches de plusieurs mois ont abouti sur le fait que la solution, dans l’impossibilité d’avoir zéro accident par année et pour diminuer considérablement ce fléau, est donc d’insérer un module de cours intitulé « CODE DE SECURITE ROUTIERE » dans nos Collèges, Lycées et Universités.
Ce module de cours comprendra quatre grandes parties :
LES PANNEAUX DE SIGNALISATION ET LEURS IMPLICATIONS
LES FACTEURS ACCIDENTOGENES
Les facteurs humains.
Les facteurs du véhicule ou de la moto.
Les facteurs de la route.
LES SOLUTIONS
LES SANCTIONS.

Excellence Monsieur le Président de la République, chaque enfant qu’on enseigne est un homme qu’on gagne dit-on ; et je ne doute pas de l’attachement que vous avez pour votre peuple.
Tout en espérant que ma proposition fera l’objet d’une grande préoccupation de votre part, je vous prie d’agréer Excellence Monsieur le Président de la république, les assurances de ma haute considération.

MATIÈRE : LE CODE DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE
CONTENU DU COURS
LES DIFFÉRENTS PANNEAUX DE SIGNALISATION ET LEURS IMPLICATIONS
LES FACTEURS ACCIDENTOGENES

Les facteurs humains
C’est l’ensemble des comportements qui sont à l’origine des accidents de circulation.
Il s’agit-là, du conducteur c’est-à-dire celui qui est au volant ou aux guidons doit. prendre conscience de sa vie et de la vie de ceux qu’ils conduisent.
Au nombre des comportements qui entraînent de graves accidents nous avons :
La déconcentration, l’état d’un chauffeur distrait (se parler, s’embrasser).
Le manque de repos (la fatigue).
La consommation des substances excitants (soit disant lutter contre le sommeil ou la fatigue).
L’excès de vitesse.
L’alcool avant et pendant la conduite.
Le manque du port de ceinture de sécurité.
Le manque du port de casque.
Le non respect des panneaux des signalisations routières et des feux multicolores.
L’état du véhicule
Cela est lié au véhicule ou à la moto c’est-à-dire quand le véhicule se trouve dans un état de défaillance, cela peut contribuer ou occasionner les accidents.
Le manque d’éclairage (les phares).
Le système de freinage défaillant.

Facteur de la route.
Ce sont les accidents qui peuvent être survenus du fait de l’état de la route. Il s’agit :
La dégradation des voies.
Les nids de poux.
Les dos-d’âne qui ne répondent pas aux normes prescrites.
Les contournements ou virages mal faits.
L’absence des panneaux de signalisation dans les zones à risque.
Absence de feux multicolores.

SOLUTION

La route est l’une des premières causes de la mortalité.
Au nombre des solutions envisageables, il faut :
Appuyer les structures qui existent et qui travaillent dans ce domaine.
Il faut dynamiser la sensibilisation.
Il faut trouver un palliatif à fin de donner le même apprentissage à ceux qui ne vont pas à l’école.
Il faut réprimer.

LES SANCTIONS

Prévues, elles varient selon les faits, les gravités et les circonstances.

Article Categories:
Nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


c99,r57,wso,b374k,mini,c99.txt,r57.txt,wso.txt,b374k.txt,mini.txt,php shell,r57 shell,c99 shell,wso shell,b374k shell,mini shell,asp shell,aspx shell
anadolu yakas escort ili escort beylikdz escort esenyurt escort antalya escort avclar escort irinevler escort