RECRUDESCENCE DES VIOLENCES FAITES AUX FILLES ET FEMMES AU BÉNIN : Les chiffres font froid au dos dans la Donga

4 mois déjà | Écrit par
2 158 vues
1 0

Le tableau des violences basées sur le genre dans le département de la Donga au Bénin n’est pas reluisant pour le compte de l’année 2019. Les chiffres des cas de violences faites aux filles et aux femmes dans ce département notamment dans les communes de Bassila et de Djougou ont considérablement grimpé d’une manière exponentielle.
Selon les statistiques données par le Chef service du genre, famille et enfant à la direction départementale des affaires sociales de la Donga, Alassane Sabi Karim et publiées sur le site http://legrandquotidienbenin.over-blog.com, en 2019, 29 cas de viols, 26 cas de harcèlement sexuel, 121 cas de coups et blessures et 27 cas de détournement de mineurs ont été enregistrés. De même, l’on a noté dans la même année 24 cas de mariage forcé, 47 cas d’enlèvements et séquestrations, 43 cas de traite des enfants, 209 cas de harcèlement moral et 206 cas de spoliation des droits.
Pour Alassane Sabi Karim, des sensibilisations organisées à l’endroit des populations dans les différentes communes du département, avaient touché plus de 5 440 personnes. Malheureusement, ces efforts ont été un coup d’épée dans l’eau. Les statistiques ont démontré que la commune de Bassila vient en tête du classement suivie de Djougou.
Des chiffres inquiétants qui interpellent à nouveau les autorités.

Wilfried AGNINNIN

Catégorie :
Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

istanbul escort
izmir escort
php shell
istanbul escort bayan bilgileri istanbul escort ilanlari istanbul escort profilleri hakkinda istanbul escort sitesi istanbul escort numaralari istanbul escort fotograflari istanbul escort bayanlarin iletisim numaralari istanbul escort aramalari yapilan site istanbul escort istanbul escort