REFORME DANS LE SECTEUR DES GRILLADES À PARAKOU : Voici les suggestions de Wahabou Issifou

2 ans ago | Written by
1 770 vues
0 0

REFORME DANS LE SECTEUR DES GRILLADES À PARAKOU

Voici les suggestions de Wahabou Issifou

La commercialisation de la viande fumée (tchintchinga) dans la ville de Parakou n’est pas au beau fixe. Il s’agit de la mauvaise organisation du circuit et des acteurs de la filière viande fumée, de la vétusté des infrastructures et l’équipement de l’abattoir et les conditions d’hygiène au niveau des vendeurs. Au regard de ce qui précède, voici les suggestions de Wahabou Issifou, étudiant ayant soutenu sa licence professionnelle en 2016 en géographie et aménagement du territoire à l’université de Parakou sur le thème, «commercialisation de la viande fumée à Parakou». Il était sous la direction du maître-conférence Aboubakar Kissira, doyen de la Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines (Flash) de l’Université de Parakou.

A la mairie

De veiller à l’application rigoureuse des mesures d’hygiène au niveau des abattoirs et aires d’abattages et au niveau des points de vente de la viande fumée. La mairie doit également créer des structures d’octroi de crédits et bien voir les modalités et la durée de l’emprunt. Elle doit doter les abattoirs et aires d’abattages de financement nécessaire pour son bon fonctionnement. La municipalité doit développer la lutte contre l’abattage clandestin par la promotion de l’abattage industriel et contrôlé. Pour un bon fonctionnement, elle doit également créer une structure d’assurance des vendeurs de tchintchinga afin de mettre en confiance ceux-ci. Il faut aussi renforcer les capacités des acteurs sur la notion de qualité, définir et mettre en œuvre une politique de promotion et d’accompagnement de la filière et enfin renforcer les capacités des structures chargées du contrôle de qualité.

Aux acteurs de la filière viande fumée

Aux professionnels (police sanitaire, vétérinaires, vendeurs), ils doivent œuvrer de manière efficace pour l’amélioration de la commercialisation de la viande fumée à Parakou. Ceci passe par une bonne formation de l’association des vendeurs de viande fumée de Parakou et une association des vétérinaires et des agents de la police sanitaire afin que ces derniers sensibilisent et apportent des informations nécessaires aux vendeurs dans l’exercice de leur activité.

Espoir que ces suggestions seront prises en compte. Au demeurant, on ne peut que saluer cette réforme et appeler à l’accompagnement de tous.

Véronique TAKOU

Article Categories:
Décentralisation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


c99,r57,wso,b374k,mini,c99.txt,r57.txt,wso.txt,b374k.txt,mini.txt,php shell,r57 shell,c99 shell,wso shell,b374k shell,mini shell,asp shell,aspx shell
anadolu yakas escort ili escort beylikdz escort esenyurt escort antalya escort avclar escort irinevler escort