RELÂCHEMENT DES MESURES BARRIÈRES CONTRE LA COVID-19 DANS LE BORGOU : Le Dds Ibrahim Mama Cissé lance la phase répressive à Parakou

1 mois ago | Written by
5 226 vues
0 0

 

Ibrahim Mama Cissé, directeur départemental de la santé du Borgou
La crise sanitaire du coronavirus prend une tournure inquiétante dans la cité des Koburu. Malgré les sensibilisations faites par les autorités sanitaires, l’on assiste de plus en plus à un relâchement de l’observance des gestes barrières dans le rang des populations. Une situation qui a amené le Directeur Départemental de la Santé (Dds) du Borgou, le colonel Ibrahim Mama Cissé à taper du point sur la table et annoncer la fin de la pagaille. A travers un point de presse animé le lundi 18 janvier 2021, le Dds a annoncé le démarrage de la phase répressive contre la Covid-19 à Parakou. « Au cours de nos dernières sorties, nous avons expliqué qu’avec l’avènement de l’harmattan, le virus se propage facilement. Mais, nous avons constaté l’émergence de la maladie dans le département du Borgou en général et dans la commune de Parakou en particulier. En 45 jours, nous avons eu dans le département du Borgou, plus de cas que les dix derniers mois et 88 % de ces cas sont à Parakou. Malgré les sensibilisations faites au niveau des différentes couches de la société, force est de constater que de façon générale, les gens ont délaissé la marche.(…) C’est ce qui nous a amené à démarrer la répression », a expliqué le Dds. Et comme la charité bien ordonnée commence par soi-même dit-on, la phase répressive a démarré par le Centre Hospitalier Universitaire du Borgou (Chud). Ainsi, accompagné des forces de l’ordre, le colonel Ibrahim Mama Cissé a effectué une descente dans ce centre où, plusieurs agents de santé, gardes malades ont été pris en flagrant délit de violation des mesures barrières contre la Covid-19. A en croire le Dds, « les agents de santé qui ne portent pas de masque seront sévèrement punis. Pour le personnel non soignant, il sera verbalisé par la police. La police est mise à contribution pour faire respecter les gestes barrières au sein des populations ».

Par ailleurs, l’autorité sanitaire a annoncé la reprise des activités de la police républicaine au niveau des carrefours pour arraisonner la population parakoise. La phase répressive qui a démarré à Parakou, va bientôt s’étendre vers les 7 autres communes du département du Borgou et dans les établissements scolaires a informé le colonel Ibrahim Mama Cissé. « Nous irons vers les établissements scolaires pour faire respecter les mesures barrières dans les classes et même à l’extérieur. On ira pas à pas », a précisé l’autorité sanitaire.

Samira ZAKARI

Article Categories:
Actualité · Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *