RELIGION : Des vérités sur la consommation de l’alcool en islam

3 mois déjà | Écrit par
6 955 vues
1 0

 

. Les raisons de l’écart entre l’interdit et la réalité

L’islam est une religion comme toutes les autres, régie par des règles que doivent respecter tous les croyants. Ainsi, au nombre des comportements proscrits par la religion, figure en bonne place la consommation de l’alcool. Les savants disent même qu’elle fait partie des péchés majeurs dans l’islam. Cependant, force est de constater que plusieurs fidèles musulmans violent allègrement ce principe de la religion. Ce qui a bien une raison d’un consommateur à un autre. Ce comportement a également des explications sociologiques.

Samira ZAKARI

À toute personne ayant atteint l’âge de la raison et née dans une famille musulmane, il est enseigné que la consommation de l’alcool est formellement interdite par la religion. Cependant, malgré les interdits et les prêches faites par les conservateurs de la religion à l’endroit de leurs fidèles, certains musulmans prennent du plaisir à étancher leur soif avec une bouteille d’alcool à chaque fois que l’occasion se présente. En témoigne d’ailleurs l’affluence des musulmans au niveau des débits de boisson surtout pendant les fêtes. Un constat qui ne laisse pas indifférent l’imam Béchir Ibrahim. « Je constate malheureusement que malgré nos prêches, les musulmans préfèrent toujours violer les principes de l’islam en consommant tout ce qui est alcool », s’est-il désolé. Mais pour plusieurs fidèles musulmans interrogés dans la ville de Parakou, la prise d’alcool par le musulman malgré l’interdit se justifie par plusieurs raisons qui varient d’une personne à une autre.

Des raisons

Ainsi, Moussa Sannou explique son cas, « moi je suis musulman pratiquant mais je consomme de l’alcool quand l’occasion se présente. C’est vrai que ça va contre ce qui nous est enseigné mais il faut dire que depuis l’enfance on nous a toujours dit que le musulman ne doit pas prendre l’alcool sans aucune raison valable. Jusque-là, aucun spécialiste de la religion ni savant n’a pu apporter le pourquoi, le musulman ne doit pas en consommer ni ce qui va arriver à ce dernier s’il le fait. Donc moi je consomme ». Idrissou Mandjid un autre fidèle musulman justifie, « je suis dans un milieu où les gens consomment de l’alcool même si moi ma religion m’interdit je n’arrive pas à appliquer pendant longtemps cette règle. La majorité de mes amis sont des consommateurs de boissons alcoolisées. Et je peux être à la maison et ils vont m’inviter au tour d’une table où il n’y a que ces boissons là. Au début j’arrive à me retenir mais maintenant je fais comme eux ». Un autre fidèle soutien que la consommation de boisson alcoolisée lui permet d’être très actif et performant dans le travail. « Je fais un travail qui demande toujours de résultats. Donc pour donner le meilleur de moi-même, pour être excellent il faut que je prenne une quantité d’alcool et le tour est joué », a fait savoir Yahacoub Saka.

Des clarifications sociologiques

Des raisons évoquées qui sont confirmées par le sociologue Emmanuel Sambieni qui tente d’apporter plus d’explications sociologiques aux points de vue défendus par les fidèles musulmans. « Il y a des musulmans qui, si je peux le dire ainsi ne croient pas à l’interdit religieux de boire l’alcool. Ce n’est pas qu’ils ne sont pas religieux, mais ils ne comprennent juste pas en quoi c’est un problème. Et il faut dire que c’est parce qu’ils n’ont pas eu une explication convaincante sur la question. C’est dogmatique et il ne faut pas chercher à savoir. Mais il y a d’autres qui sont un peu affranchis de ces autorités dogmatiques et ne sont pas prêts à exécuter sans avoir de vraies explications puisqu’autour d’eux, d’autres obédiences religieuses n’y trouvent aucun inconvénient. Ainsi, ils se disent pourquoi pas chez eux ». L’autre chose selon le sociologue est que les musulmans vivant dans une société comme tout le monde se confondent souvent dans le mouvement d’ensemble et oublient les interdits de leur religion. « Il y a la compagnie qui fait que d’autres boivent, quand ils vont par exemple à une soirée, un anniversaire avec des amis où tout le monde s’intéressent aux boissons alcoolisées, ils se conforment à cette exigence du moment et puis ça commence petit à petit », a t-il fait savoir. L’autre point aussi important selon l’enseignant de sociologie est que « la consommation d’alcool chez certains musulmans est lié parfois à des problèmes sociaux. Je prends le cas des personnes qui par le passé avaient une bonne situation financière, étaient d’une certaines aisance et qui du jour au lendemain perdent tout. Ou même des personnes qui ont été affectées par une situation sociale. Alors à la fin elles trouvent refuge, solution à leur problème dans l’alcool ».

L’idéal selon la religion

Les spécialistes de la religion musulmane contrairement à l’avis du sociologue pensent que l’islam a apporté des explications sur l’interdiction de consommer l’alcool. Ainsi à la question de savoir pourquoi l’islam proscrit la consommation de l’alcool, les savants indiquent que selon le prophète Mohamed, « tout ce qui enivre est vain et tout ce qui est vain est interdit ». À en croire l’alpha Ramzack Boukari, « l’alcool contient à la fois ce qui est utile et ce qui est nocif pour l’être humain, mais ce qui est nocif domine ce qui est utile d’où son interdiction ». Plus loin, le coran apprend, « Ô vous qui croyez ! Les boissons alcoolisées, les jeux de hasard, les bétyles et les flèches divinatoires ne sont autre chose qu’une souillure diabolique. Fuyez-les ! Vous n’en serez que plus heureux ! Le démon n’a d’autre but que de semer, par le vin et le jeu de hasard, la haine et la discorde parmi vous, et de vous éloigner du souvenir de Dieu et de la salât. Allez-vous enfin renoncer à ces pratiques ? » [La Table: 90-91] Ils vont plus loin en donnant les sentences que courent ceux qui violent sans raison ce principe islamique. Selon le conservateur en islam Ramzack Boukari qui indique qu’une seule goutte d’alcool prise est considérée comme un péché aux yeux de Dieu. Et même une prière exécutée après avoir consommé de l’alcool n’est pas accepter par Dieu selon les écrits islamiques
Alors interdit ou pas, le plus important est de savoir faire la part des choses en priorisant sa santé car, aussi selon les spécialistes de la santé, trop consommer de l’alcool n’est pas bon pour la santé.

Catégorie :
Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

istanbul escort
bornova escort
php shell