REPRISE DE L’ELECTION DE L’EXÉCUTIF COMMUNAL D’ADJA-OUERE : Voici pourquoi Karamath T. Fagbohoun doit revenir

1 mois ago | Written by
2 626 vues
0 0

 

A l’issue des élections communales et municipales du 17 mai dernier, la commune d’Adja-Ouèrè a opté pour le Bloc Républicain (Br) en lui accordant la majorité des sièges soit 13 sur 25. C’est justement cette majorité qui a permis de porter Karamath T. Fagbohoun au poste de Maire avec pour adjoints Babarindé Echoudina et Paulin Hounkpatin.

Installé le 6 juin dernier, un arrêt de la cour suprême est survenu le 3 septembre pour ordonner la reprise de l’élection du Maire, ses adjoints et Chefs d’arrondissements suite à l’invalidation du siège du conseiller Br Clément Adochekon. Le conseil communal est du coup réduit à 24 conseillers dont 12 Br et 12 Union Progressiste (Up).

Malgré cette nouvelle configuration, Karamath Fagbohoun reste et demeure le pion sûr de Patrice Talon qu’il ne faut déplacer sous aucun prétexte à Adja-Ouèrè.

En effet, en parvenant à arracher la majorité des sièges au soir du 17 mai, Karamath Fagbohoun a démontré sa force de frappe et l’hégémonie de Fagbohoun père dans cette localité. La liesse populaire qui a envahit toute la commune d’Adja-Ouèrè à l’annonce de l’élection de la dame de fer à la tête de cette commune prouve à suffisance qu’elle est le choix du peuple.

Aussi, convient-il de souligner qu’après environ 100 jours à la tête de la commune d’Adja-Ouèrè, le bilan de Karamath Fagbohoun est très reluisant. L’administration communale a repris vie grâce aux nombreuses réformes entreprises. Les échanges, entre les autorités communales et les populations qui ont longtemps attendu un changement de méthode, portent déjà leurs fruits.
La pose de pierre et le démarrage du Château de Houeligaba, l’obtention du projet de fibre optique, la négociation et l’obtention du projet de la reconstruction du marché d’Ikpinlè, la reprise de la monographie d’Adja-Ouèrè pour l’obtention des projets de valeur (école des métiers, marché régional).

Cette dynamique, pour le développement de la commune d’Adja-Ouèrè, mérite d’être poursuivie. Et connaissant l’amour que Patrice Talon, Abdoulaye Bio Tchané et Brunon Amoussou, portent pour cette commune, Karamath Fagbohoun sera reconduite le 24 septembre prochain.

Barnabas OROU KOUMAN

Article Categories:
A la une · Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *