RESSORTISSANTS DE L’AIRE CULTURELLE ADJA TADO DE PARAKOU : Le Cros-Tadovi consolide davantage son creuset

2 mois ago | Written by
1 014 vues
0 0

 

Les membres du Conseil de Réflexion et d’Orientation Stratégique des Tadovi (Cros-Tadovi) de la ville de Parakou savent désormais les démarches et actions menées par l’équipe de la coordination de leur association depuis sa prise de fonction. Installés le 5 septembre 2020, les membres de cette coordination ont, au détour d’une rencontre de travail et d’échanges avec les élus locaux et acteurs politiques Tadovi de Parakou, expliqué les différentes démarches menées pour le développement de l’association. La séance qui s’est déroulée le mercredi 11 novembre 2020 dans un hôtel de la cité des Koburu, a permis aux ressortissants de l’aire culturelle Adja Tado de la ville de Parakou de réfléchir sur la vie de l’association et les stratégies à mettre en place pour renforcer l’unité et la cohésion au sein du Creuset.

Pour la deuxième secrétaire chargée des questions électorales du Cros-Tadovi Marie Akpotrossou, plusieurs associations naissent et disparaissent du jour au lendemain. « C’est pourquoi nous nous sommes dits qu’ils faut constituer une base solide. Pour ce faire, on a décidé de taire nos clivages politiques et penser au développement de notre association. Chacun va apporter sa pierre à l’édifice, et ça va permettre de faire de Cros-Tadovi une organisation pérenne », a-t-elle fait savoir. A l’en croire, Cros-Tadovi, est une association qui promeut l’émancipation de la gent féminine avec 30% de femmes représentées au sein de l’organisation.

Selon le président de la Fédération Adja Tado, Basile Sonounameto, Cros-Tadovi est le mandataire officiel de toutes les filles et de tous les Adja Tado du septentrion en général et de la ville de Parakou en particulier auprès des autorités politico-administratives pour participer au choix de développement de la cité des Kobourou. A l’en croire, les Adja Tado constituent une force incontournable en matière de poids démographique et de la contribution de l’économie locale. Sur ce, les Adja Tado doivent participer aux débats sur les choix politiques de développement de la ville et l’épanouissement de ses filles et fils.

Il faut rappeler que Cros-Tadovi est une organisation coordonnée par 15 membres qui a pour objectif de défendre les intérêts des fils et filles de l’aire culturelle Adja Tado résidant dans le septentrion. Il est annoncée l’installation dans les tous prochains jours des bureaux de Cros-Tadovi dans plusieurs localités de la commune de Tchaourou et celle de N’Dali.

Wilfried AGNINNIN

Article Categories:
A la une · Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *