SECTEUR DU NUMERIQUE ET DE LA DIGITALISATION AU BENIN : Aurélie Adam Soulé fait rattraper des décennies de retard . De grandes prouesses en peu de temps

11 mois ago | Written by
1 195 vues
0 0

SECTEUR DU NUMERIQUE ET DE LA DIGITALISATION AU BENIN

Aurélie Adam Soulé fait rattraper des décennies de retard

. De grandes prouesses en peu de temps

L’une des grandes visions du gouvernement du président Patrice Talon est de faire du Bénin le quartier numérique de l’Afrique de l’Ouest. Ainsi, progressivement cette noble vision se concrétise grâce au dynamisme de la ministre du numérique et de la digitalisation qui ne cesse de multiplier des actions pour assurer au Bénin un développement soutenu du numérique. Alors, bien que 2019 ait été une année charnière dans ce secteur en plein essor, la ministre envisage déjà pour 2020 d’autres réalisations de grandes envergures pour faire rattraper au Bénin des décennies de retard.

Edouard ADODE

Le Bénin travaille à travers ses différentes agences en charge du numérique à faciliter l’accès à l’internet pour tous, sécuriser les échanges via les services, développer les infrastructures de téléphonie et de communication, et exiger la qualité des services fournis par les opérateurs Gsm ; tout ceci sous l’impulsion de la ministre du numérique et de la digitalisation Aurélie Adam Soulé Zoumarou. En 2020, l’objectif reste le même.

En effet, le numérique et la digitalisation restent un des secteurs qui ont beaucoup bougé au cours de l’année 2019 au Bénin. Une belle saison qui s’est achevée par l’organisation de la Semaine du Numérique. Un rendez-vous du Hi-Tech qui a réuni à Cotonou et dans d’autres villes du Benin, plus de 500 participants de l’écosystème du numérique au niveau national et international. Il a permis aux visiteurs de découvrir des activités constituées d’ateliers découverte, de Master class sur le marketing digital, le design numérique, l’initiation à la robotique.
Pour l’année 2020, le curseur est maintenu sur les efforts de numérisation et de digitalisation. Car ceux-ci contribuent à l’ouverture du Bénin sur le monde. Ce qui facilite les échanges. D’ailleurs pour assainir ces échanges, il a fallu procéder à la création de l’Agence nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information (Assi), pour combattre notamment la cybercriminalité sous toutes ses formes en garantissant une sécurité aux systèmes d’informations.
Aujourd’hui le numérique contribue à l’effectivité de l’administration intelligente tout comme l’achèvement de la phase 1 du système national de Pki qui a rendu effective la Signature Electronique au Bénin et la mise en service prochaine d’un Data Center national.

Mais déjà, toujours dans le but de rendre accessible un peu plus à tous l’internet qui est à un taux de pénétration qui tourne autour de 35 %, il faut noter que le Bénin a ouvert 24 salles multimédia de 40 positions de travail chacune, dans les établissements primaires et secondaires répartis dans les 12 départements. Toujours au cours de l’année 2019, l’initiation à l’informatique au primaire a été renforcée et étendue à 160 écoles réparties dans les 12 départements, et impacte le quotidien de plus de 36.000 écoliers. Une expérimentation qui a suscité un grand enthousiasme dans ce sous-secteur de l’enseignement et offre également aux enseignants des écoles bénéficiaires, l’occasion de se former à l’utilisation et à l’entretien des équipements. Cette initiative va s’étendre cette année 2020 à 20 nouvelles écoles primaires publiques. Dans ce sens, le ministère du numérique et de la digitalisation travaille actuellement à la mise en place de points d’accès dans 4 établissements d’excellence.

Dans le cadre du projet de développement des infrastructures de téléphonie et de communication, le Bénin a déployé 250 km de fibres Ftth, avec lancement effectif de 40 points communautaires dans 40 communes sur les 77. Une prouesse qui a permis de déployer un accès wifi dans les maisons des jeunes. Les efforts pour le maillage du territoire se poursuivent.
Toujours pour rester proche des populations et leur diffuser des programmes télévisuels en Haute Définition (Hd), l’achèvement de la construction du réseau de collecte et de diffusion sur les 29 sites de la Télévision Numérique Terrestre (Tnt) dont 14 sont déjà mis en service reste un des objectifs à atteindre en 2020. Les prestations fournies par les opérateurs Gsm en activité au Bénin ne sont pas du reste. La qualité leur est exigée par le gouvernement qui multiplie les actions dans ce sens, afin que les consommateurs bénéficient effectivement de services pour lesquels ils souscrivent.

L’objectif à atteindre reste le même c’est-à-dire faire du Bénin la plate-forme de services numériques de l’Afrique de l’Ouest, accélérer la croissance et l’inclusion sociale via le développement des usages numériques. Aurélie Adam Soulé Zoumarou confirme ainsi son dynamisme, sa compétence et son leadership dans la concrétisation du rêve du chef de l’Etat Patrice Talon dans le secteur du numérique et de la digitalisation au Bénin.

Article Categories:
A la une · Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


asp shell
anadolu yakas escort ili escort beylikdz escort esenyurt escort antalya escort avclar escort irinevler escort