145 vues

SECURITE DES ECOLIERS ET ELEVES SUR LES AXES ROUTIERS

Le Cnsr en fait une préoccupation

La rentrée scolaire a démarré depuis le mois de Septembre sur toute l’étendue du territoire national. Ainsi écoliers et élèves ont repris le chemin des classes. Au nombre de ceux-ci, il y a certains de ces élèves qui font le trajet école-maison à pied. A cet effet ils sont obligés de traverser très souvent la route pour aller au cours ou pour se rendre à leurs domiciles. Mais malheureusement cette traversée n’est pas toujours aisée. Conséquence, plusieurs cas d’accidents parfois très graves sont notés aux heures de pointes.

C’est pour apporter une solution à ce problème que le Centre National de Sécurité Routière (Cnsr) a entrepris depuis plusieurs jours déjà des séances de sensibilisations à l’endroit des élèves que des usagers de la route. Pour Hilaire Affoukou, chef annexe région nord du Cnsr, la traversée de la route doit cesser d’être une épreuve à laquelle l’échec devient une catastrophe. Et cette complication s’observe beaucoup plus dans le septentrion où, « les usagers n’ont pas encore perçu le bien fondé de la limitation de la vitesse en agglomération. Du coup, ils ne savent pas qu’ils ont l’obligation de s’arrêter pour permettre au piéton de traverser surtout si ce dernier s’engage à le faire à l’endroit approprié, c’est-à-dire au niveau du passage piéton ».

Pour le cas spécifique des enfants, le spécialiste pendant ces séances de sensibilisations a enseigné aux élèves ce qu’ils doivent faire pour éviter d’être percutés, comment faut-il traverser la route seul ou en petits groupes. « Quand vous voulez traverser la route, il faut s’assurer qu’on vous a vu et on a compris votre intention en faisant des gestes de main, en demandant de l’aide, en demandant à la circulation de s’arrêter. Ce n’est que lorsque la circulation s’est arrêtée que la traversée peut être effectuée sans risque. », a-t-il indiqué en demandant aux usagers d’obtempérer aux demandes des enfants qui n’est rien d’autres que de s’arrêter afin de les laisser traverser la route en toute tranquillité.

Pour finir, Hilaire Affoukou a appelé les usagers à circuler à droite afin de pouvoir rapidement s’arrêter, ce qui leur permet d’honorer à cette demande des élèves qui n’est rien d’autre que la traversée de la route sans risque car les lois de la sécurité routière s’enchainent.
Avis donc aux usagers de la route.

Wahabou ISSIFOU

145 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *