SEJOURNANT AU BENIN DEPUIS LE 4 JANVIER : Le pasteur Makosso évoque les raisons de sa visite

1 semaine ago | Written by
4 797 vues
0 0

 

Le pasteur ivoirien Camille Makosso connu pour sa présence très active sur les réseaux sociaux, séjourne depuis le lundi 4 janvier 2021 au Bénin. Au-delà d’une visite de courtoisie, la présence de ce grand homme de Dieu sur le sol béninois a bien une raison. Selon le pasteur dont les propos ont été relayés sur la page Facebook de Bluediamond Tv, « Le Bénin est un pays que j’aime particulièrement. Parce que sa particularité, c’est l’éducation du peuple béninois. Vous verrez rarement le peuple béninois dans des injures et autres, il est aussi important pour moi de venir apprendre de cette culture. De tous les pays africains, le Bénin est l’un des rares pays qui défend les valeurs africaines ». Il ajoute par la suite, que le véritable motif de sa visite est lié à l’aspiration de certaines personnes. « Je viens pour apporter une réponse précise. 2021 est l’année du Bénin. Il y aura un bouleversement phénoménal sur tous les plans le samedi et le dimanche prochians à la salle Majestic. Le temps de pleurer du peuple béninois est fini », a précisé le pasteur.

Voilà qui vient donc désavouer ceux qui pensaient que la présence de l’homme de Dieu était pour répondre au béninois Kamal Radji qui était récemment monté au créneau pour réagir à une publication de Makosso sur l’une de ses publications liée à sa visite au Bénin.

« Si le Bénin avait un véritable pouvoir, il serait la première puissance en Afrique. A cause des préjugés, des milliers de pasteurs refusent d’aller au Bénin. Et quand tu vas dans le faux, tu ne l’annonces pas. Dites aux féticheurs et sorciers du Bénin que le Général de die arrive pour annoncer leur mort. Le temps de l’opinion des pauvres est terminé. Place à la démonstration de puissance entre le Général Makosso et des forces mystiques du Bénin » avait écrit le pasteur sur les réseaux sociaux pour annoncer sa venue sur la terre de Béhanzin et de Kaba.

Samira ZAKARI

Article Categories:
A la une · Internationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *