SEMICA-BENIN-2018 : Adambi lance la révélation des richesses du sous-sol béninois

2 ans ago | Written by
2 877 vues
0 0

SEMICA-BENIN-2018

Adambi lance la révélation des richesses du sous-sol béninois

.Le salon de tous les espoir

Le Bénin, un pays situé dans une zone géographique à forte potentialité géologique, ne profite pas pour le moment de cette position naturelle dont il jouit. C’est conscient de l’importance des exploitations minières dans le développement du Bénin que le gouvernement du président Patrice Talon pose des actes forts pour la révélation et l’exploitation des ressources dont regorge le sous-sol béninois. C’est ce qui justifie d’ailleurs l’organisation les 19,20 et 21 juillet derniers à Cotonou, du Salon International des Mines, Carrières et du pétrole (Semica-Bénin-2018). Sous la houlette du ministre de l’eau et des mines Samou Séidou Adambi ce salon de grande envergure a réuni d’éminents chercheurs et hommes d’affaires d’Afrique et du monde en vue de déterminer le mode de mise en valeur du sous-sol béninois.

Barnabas OROU KOUMAN

Du 19 au 21 juillet dernier, le gouvernement béninois à travers le ministère de l’eau et des mines et le cabinet Semica ont organisé le Salon International des Mines, des Carrières et du Pétrole (Semica-Bénin 2018). Ce salon a été un creuset de réflexion pour mettre en valeur les ressources minières dont regorge le sous-sol béninois. Ayant réuni plusieurs hommes d’affaires du Bénin, de l’Afrique et du monde, ce salon a permis de réfléchir sur les modalités de partenariat entre le public et le privé en vue de l’exploitation réelle des potentialités minières du Bénin dans les jours à venir. Car, comme l’a affirmé le président du comité d’organisation national du salon Yarou Tossounon, « exploiter les mines, exploiter le pétrole nécessite d’énormes ressources dont l’État ne dispose toujours pas. Cela suppose qu’il faut mettre au cœur du développement de ces mines le partenariat privé-public ». Donc, ce salon vient à point nommé pour intéresser les partenaires privés à ce secteur pourvoyeur de ressources.
En effet, l’exploitation minière occupe une place de choix dans le Programme d’Action du Gouvernement (Pag). C’est pourquoi, il est inscrit dans l’axe 4 de ce programme comme action prioritaire, «  la valorisation des potentialités du sous-sol par le développement des capacités d’exploitation des ressources minières du pays». Pour le ministre de l’eau et des mines, il n’est plus de doute sur les potentialités minières du Bénin. Parce que tous les  « travaux menés dans le secteur pétrolier montrent bien que le Bénin dispose à ce jour d’un bassin côtier subdivisé en dix-sept blocs (dont 15 en offshore et 2 en on shore)». Au cours de la cérémonie d’ouverture, Samou Séidou Adambi a rassuré les participants de la détermination du gouvernement à améliorer le cadre légal des investissements pour le bonheur des investisseurs. Il indique à cet effet, qu’« aujourd’hui, la gouvernance du secteur s’est améliorée et des réformes sont en cours dont notamment la relecture du code minier ».
Le mieux à souhaiter est que ce salon ne soit pas un salon de plus, mais que dans les jours à venir il porte des fruits pour un Bénin véritablement révélé à économie prospère.

Article Categories:
Internationale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


asp shell
anadolu yakas escort ili escort beylikdz escort esenyurt escort antalya escort avclar escort irinevler escort