SOUTIEN DE LA JEUNESSE A MALICK GOMINA  : L’appel à l’unité de Mouhamed Moutawakilou 

2 ans ago | Written by
2 536 vues
0 0

SOUTIEN DE LA JEUNESSE A MALICK GOMINA 

L’appel à l’unité de Mouhamed Moutawakilou 

Le samedi 27 octobre dernier, le docteur Malick Gomina faisait sa rentrée triomphale au stade Atchoukouma dans sa cité natale. Ce fut l’euphorie totale sur la pelouse verte dudit stade où les populations de la cité des Kpétoni ont massivement fait le déplacement. C’était le lieu pour la jeunesse du département de la Donga en général et celle de Djougou en particulier de s’exprimer haut et fort. Et c’est ce qu’a fait Mouhamed Nazif Moutawakilou, président du Mouvement Jeunesse Consciente (Mjc), représentant les jeunes de la commune de Djougou à cette occasion. Par son intervention très pertinente et bien ficelée, le fils du terroir a appelé les filles et fils de son département à s’unir pour le développement durable de ce département. Il a par ailleurs invité ses frères et sœurs à soutenir le programme d’actions du gouvernement. Lisez l’intégralité de son discours.

Wahabou ISSIFOU

APPEL DE DJOUGOU

Excellence Monsieur le Ministre d’État chargé du Plan et du Développement, Président de l’Alliance ABT,
Mesdames et Messieurs les Ministres,
Monsieur le préfet de la Donga,
Monsieur les maires de Djougou
Honorables députés à l’Assemblée Nationale,
Sa Majesté Kpétoni Koda VI,
Vénérables têtes couronnées,
Sages, notables et parents de la Commune de Djougou,
Distingués invités, en vos rangs, grades et qualités,
Vaillants jeunes de tous horizons et de tous métiers,
Chers frères et sœurs venus de tous les arrondissements de notre bien-aimée Commune de Djougou;
Aujourd’hui est un grand jour qui sera gravé à jamais dans l’histoire politique de notre Commune toute entière, car, comme nos aînés autrefois, un groupe de jeunes épris de paix et d’unité des filles et fils de la Commune, après une analyse profonde des derniers événements politiques, a décidé de sortir de son mutisme en vue de lancer un appel solennel à toute la jeunesse béninoise : l’Appel de Djougou.
Excellence mesdames et messieurs, chers invités,
L’instabilité politique qu’a connu notre pays le Bénin de 1960 à 1972, ne lui a pas permis un réel développement, alors que la période de la révolution comprise entre 1972 à 1990, a favorisé l’unité nationale qui devrait être la source d’un essor remarquable sur plusieurs plans.
L’évolution du monde a conduit notre pays a adopté la démocratie, qui a connu plusieurs régimes de 1991 à 2016. Pour nous, jeunesse de Djougou, il revient à tout nouveau régime de s’inspirer des erreurs des régimes précédents pour améliorer sa gouvernance et répondre au mieux aux aspirations légitimes de notre peuple.
Peuple du Bénin,
L’alternance au pouvoir est l’un des fondements essentiels dans un régime démocratique.
Quand un régime passe un autre le remplace. C’est pourquoi de Djougou, nous lançons solennellement, qu’il est grand temps qu’on laisse nos querelles intestines pour faire face aux nouveaux défis de développement qui s’imposent à notre pays. Les enfants du Bénin ont l’intelligence nécessaire pour taire leurs querelles intestines et focaliser leurs énergies autour de l’avenir du pays, car il y a des fois où le pardon est plus éloquent, plus élégant que la victoire. Un pays où les fils ne se pardonnent pas, ne connait pas de prospérité.
Depuis le 06 avril 2016, le peuple béninois s’est choisi un nouveau Président de la république dans des conditions de jeu démocratique.
C’est ici le lieu de rendre hommage à tous nos jeunes camarades de lutte qui ont œuvré pour l’avènement du régime du Nouveau Départ.
Et c’est pourquoi nous sommes fier et restons solidaire avec notre ainé Abdoulaye BIO-TCHANÉ, homme de compétences avérées au coté du Chef de l’État Patrice Guillaume Talon, pour la poursuite des réformes audacieuses porteuses d’une prospérité à longue durée (se référer au discours de la représentante des femmes)
Chers frères et sœurs de Djougou et du Bénin.
L’impatience est normale, la pilule des réformes courageusement engagées est amère, mais nous ne devons pas céder la place au découragement. Il est temps de nous réveiller et prendre conscience de nos responsabilités, car sans sacrifice aucun avenir grandiose n’est garanti.
Aussi invitons-nous toute la jeunesse de Djougou, de la Donga et du Bénin à se joindre à nous, pour travailler main dans la main afin d’accroître, ensemble, les chances de réussite de notre génération et celle de nos enfants.
Nous devons échanger, dialoguer et faire des propositions concrètes pour le bien de notre pays. Nous devons soutenir, avec toute l’énergie qui nous caractérise, le Programme d’Actions du Gouvernement (PAG).
Chère population de Djougou, chers frères et soeurs,
Est-il encore nécessaire de vous présenter votre fils, notre grand frère le Dr Malick Séibou GOMINA, artisan de l’unité de la jeunesse de la commune de Djougou ?
Mesdames et messieurs, chers invités
Aujourd’hui, plus que jamais, la jeunesse consciente et engagée a un visage à Djougou, un visage qui, inlassablement, vient en aide à sa communauté, et même au-delà.
Ce visage a pour nom Malick Séibou GOMINA; le choix de la jeunesse pour les élections législatives de 2019. Il réveille en chaque jeune, les valeurs cardinales de la réussite :
Le travail, la détermination et la persévérance.
Pour finir, nous lançons un vibrant appel à tous les sages de nos villes et contrées à travailler à réconcilier toutes les filles et tous les fils de notre pays car en vérité, développement et rivalité ne riment pas.
Longue vie à la Nation béninoise !
Tous ensembles pour un Bénin uni sous la bannière du PAG !
Longue vie au Président Talon !
Vive la jeunesse !
Je vous remercie
Djougou, le 27 Octobre 2018.

Article Categories:
A la une · Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


c99
anadolu yakas escort ili escort beylikdz escort esenyurt escort antalya escort avclar escort irinevler escort