TABOU AUTOUR DES METHODES DE PLANIFICATION FAMILIALE AU BENIN : Les populations rurales toujours sous le joug de l’ignorance

2 ans ago | Written by
2 897 vues
0 0

TABOU AUTOUR DES METHODES DE PLANIFICATION FAMILIALE AU BENIN
Les populations rurales toujours sous le joug de l’ignorance

Une mère en consultation pour le planing

Utilisée à tort ou à raison, la planification familiale devient progressivement de moins en moins efficace. Pour préserver l’efficacité de cette idéologie, il est essentiel de respecter les règles de bon usage dans le cadre convenable. Surtout en milieu rural, certaines populations continuent d’entretenir un tabou autour de ce concept qui pourtant permet aux familles de mieux vivre selon leurs moyens.

Barnabas OROU KOUMAN

Largement vulgarisée depuis plus de trois décennies, la planification familiale traine à atteindre ses objectifs dans la conscience collective au niveau des populations rurales du Bénin. La planification familiale est un mode de vie qui permet de réglementer la naissance des enfants au sein d’une famille. Elle permet soit d’espacer les naissances, d’arrêter ou, dans tous les cas d’éviter la grossesse. Malgré la diversité des méthodes de cette approche et la preuve de son efficacité ailleurs, il est encore courant de voir dans les milieux ruraux surtout fortement islamisés, des femmes qui totalisent une douzaine de maternités au soir de leur vie pour des gestes allant jusqu’à dix huit (18). Un travail d’information, d’éducation et de communication mérite d’être fait tant par les acteurs de soins que par les politiques nationales de santé maternelle et infantile.

Causes de réticence des populations rurales

La perception du concept de planification familiale n’est pas forcément la même chez une personne instruite par rapport à un analphabète vivant en milieu rural. En effet, les sujets qui riment avec la sexualité et la reproduction ne s’abordent pas aisément en milieu rural. Un poids résiduel de la tradition continue à peser sur ce domaine qui du reste n’est pas facile à aborder. La délicatesse du sujet se trouve dans le fait que la planification familiale se comporte comme une épée à double tranchant. Maitriser par la jeunesse, et les personnes de mœurs légères, elle devient un instrument de vadrouille sexuelle entrainant à terme les maladies sexuellement transmissibles avec leurs corollaires.

Quand parler de planning devient un casse-tête

Il est difficile de dire avec exactitude quand et où donner cette éducation. On se souvient encore de la levée de bouclier du lobby évangélique lorsque la France a décidé d’introduire l’enseignement sur la sexualité au primaire à des enfants de cinq ans. Si c’est vrai que presque tous sont souvent unanimes qu’il faut une éducation sexuelle au jeune homme et à la jeune fille en y incluant donc la planification, il est cependant difficile de déterminer le moment propice de la vie pour le faire. Trop tôt à l’enfance, trop dangereux à l’adolescence et trop tard à l’âge adulte. Il importe donc que les spécialistes en psychologie et science de l’éducation soient mis à contribution pour éclairer les uns et les autres afin que la notion de planification familiale passe au bon moment, au bon endroit et à la bonne cible.

Ce qu’il urge de faire

Le spécialiste en communication Verrey –Kaladjian a essayé de démontrer que lorsque qu’un sujet devient usuel, il se dénude de son caractère sacré ou tabou. Ceci fait croire qu’à force de communiquer sur le sujet par les différents canaux conventionnels de communication la planification familiale pourrait entrer dans les mœurs et enfin atteindre ses objectifs. Il faudrait donc que les spécialistes de l’information transposent le sujet sur le terrain de la santé dans la durée afin de voiler son aspect sexiste pour pouvoir en faire des messages digestes et facilement acceptables dans toutes les sphères de la société traditionnelle surtout religieuse.
De plus, il urge que les politiques s’engagent résolument à approcher le message de la planification des sphères qui forgent l’opinion dans les communautés notamment les chefferies, les leaders religieux et les personnes de notoriété dans les milieux ruraux. C’est à ce prix que le pari de la planification juste sera gagné.
Par ailleurs, il convient de ne pas ignorer les effets indésirables des différentes méthodes utilisées pour la planification pour enfin donner une idée claire à chacun et tous qu’il soit instruit ou non, en famille ou solitaire.
La maitrise de la population pour la lutte contre la famine et la protection de la biosphère, méritent qu’on adopte des méthodes fermes de planification à tous les niveaux ; afin qu’une survie aisée soit assurée à la descendance des êtres vivants contemporains.

Article Categories:
A la une · Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


c99
anadolu yakas escort ili escort beylikdz escort esenyurt escort antalya escort avclar escort irinevler escort