UNIVERS MÉDIATIQUE AU BÉNIN : Barnabas Orou Kouman parle des objectifs du Répa Web Tv Bénin

5 jours déjà | Écrit par
1 976 vues
2 0

 

Reçu sur la radio Urban Fm de Parakou, le Premier Vice-président du Réseau des Patrons de Web Tv au Bénin Barnabas Orou Kouman parle de l’Assemblée Générale élective de ce creuset tenue le samedi 27 juin dernier à Bohicon. Il décline les objectifs de cette association. C’était au micro de Romain Franck Santana. Lisez l’intégralité de cette interview.

Spero AKOVOGNON

Urban Fm : Le weekend écoulé, il s’est tenu à Bohicon une assemblée générale élective qui a mobilisé les patrons de Web TV. Dites-nous, comment est-ce que s’est déroulée l’Ag ?

BOK : Tout s’est bien passé. Il est à noter que c’est unne assemblée générale élective et non constitutive. Le Réseau existait, il y a dix huit mois. Un bureau provisoire avait été mis en place pour coordonner les activités afin de passer à l’élection d’un bureau proprement dit. C’est cette élection qui a permis de mettre en place un nouveau bureau de 11 membres dirigé par Chams Dine Badarou. Ce nouveau bureau qui va conduire les destinées des télévisions numériques au Bénin pour les années à venir.

Urban FM : Pendant combien d’années déjà ?

BOK : Le mandat du bureau exécutif est de deux ans.

Urban FM : Déjà en votre sein, il y a une brouille. Il y a un camp qui ne reconnait pas votre Président. Qu’en est-il ?

BOK : Malheureusement, c’est comme cela les choses se sont passées. Le Répaweb n’est en conflit avec aucune autre association. Le réseau existe il y a dix-huit mois. Le creuset qui dit ne pas reconnaître le Répaweb est en cours de création donc n’existe pas encore. Si l’autre association qui d’ailleurs en termes de nombres de membres est minoritaire, pense qu’il faut créer une autre association, c’est tant mieux. Mais si des membres estiment qu’ils peuvent adhérer au Répaweb, nous sommes prêts à recevoir tous les patrons de Web TV. Notre vision est claire, nous voulons asseoir une association qui pourra plaider en faveur des Webs Tv parce qu’aujourd’hui de plus en plus, les Webs TV se font sentir sur le terrain. Le besoin de communiquer avec les nouveaux médias se fait de plus en plus sentir et il est indispensable que tous ces membres puissent se mettre ensemble pour plaider. Aujourd’hui nous ne sommes pas encore reconnus par la Haac. Si nous nous mettons ensemble, on peut faire des plaidoyers à l’endroit de la Haac, des structures faîtières pour que les Webs Médias puissent être reconnus en République du Bénin, qu’on puisse contrôler ce qui se fait, qu’on puisse appliquer certaines règles et qu’on sache à qui s’adresser lorsqu’on veut une prestation des Web TV.
Désormais nous avons un répertoire des WebsTV qui appartiennent à ce creuset qu’on va soumettre aux structures pour dire, lorsque vous avez besoin de WebTV, adressez vous à ce bureau, on est à même de vous fournir des WebsTV.

Urba FM : Déjà qu’il y a cette brouille, quelle démarche entendez-vous mener pour que toutes les parties aient une position conciliante ?

BOK : Nous ne sommes pas dans un bras de fer. Nous nous estimons que nous existons il y a dix-huit mois. La belle preuve, depuis qu’ils ont sorti un communiqué, le Répaweb n’a pas réagi. Nous estimons que nous journalistes, c’est nous qui donnons de leçons aux autres corporations. Il ne nous revient pas de rentrer dans une guerre de leadership. Si vous prenez les noms qui se retrouvent au niveau du Répaweb, c’est les plus anciens, les précurseurs de télévisions numériques au Bénin. Quand des précurseurs se mettent ensemble, cela voudra dire qu’ils ont une vision, cela veut dire qu’ils veulent imprimer une dynamique à notre corporation et j’appelle à l’adhésion de tous les autres patrons de WebTV.

Urban FM : Alors WEBTV, c’est un terme nouveau. Expliquer nous réellement, c’est quoi une Web TV ?

BOK : On appelle WEBTV, tout média audiovisuel qui a pour canal de diffusion l’internet. Contrairement à la télévision qui a une composition technique, physique, la WebTV se passe de certaines exigences de la télévision conventionnelle qu’on connait. On peut aller tourner des émissions n’importe où, on peut diffuser des émissions à n’importe quel moment, l’essentiel est d’avoir une connexion internet. Nous émettons sur nos pages Youtube, où nous faisons des diffusions spontanées et même sur nos sites internet. C’est l’information à portée de main. Vous avez votre activité, vous invitez la WebTV, elle vous fait le reportage et elle diffuse. C’est un instrument de communication très rapide qui permet de toucher le plus grand nombre de personnes.

Urban FM : Est-ce qu’on a la possibilité de disposer d’une WebTV à la maison comme on dispose des télévisions conventionnelles et on fait suivre toute la famille ?

BOK : Vous avez un wiffi chez vous, vous pouvez suivre la WebTV sur votre écran. Vous pouvez suivre la WebTV sur votre bureau, dans votre voiture, n’importe où. Il suffit que vous ayez une connexion internet.

Urban FM : En dehors des informations, qu’est ce qu’on peut encore suivre sur une WebTV ?

BOK : Il y a des Web TV thématiques. Il y a des églises qui ont des Web TV qui prêchent la parole de Dieu. Il y a des mosquées qui en ont. Il y a par exemple pour la décentralisation, pour le showbiz comme Bluediamond TV, il y en a pour l’information comme Daabaaru TV, nous nous faisons des investigations, nous allons à la découverte des personnes. Donc on peut tout suivre sur une WebTV.

Catégorie :
A la une · Nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *