VENTE ANARCHIQUE DES TERRES DANS LE DOMAINE DE L’EPP BAKPEROU : Des jeunes du quartier lancent un appel aux autorités

3 mois ago | Written by
4 199 vues
0 0

L’école primaire publique de Bakpérou dans le 1er arrondissement de Parakou est victime de la mauvaise foi de certains fils et filles de la localité. En effet, en complicité avec le cabinet chargé du lotissement de la zone, certains individus procèdent depuis un bon moment au recasement du site abritant l’école. Et malgré les démarches menées par le roi du village, le directeur fondateur de l’école et les différents sages de la localité, ces personnes originaire de Bakpérou continuent de s’accaparer injustement les terres du domaine abritant l’Epp.
Ainsi pour tenir l’opinion publique, l’autorité municipale et le gouvernement au courant de la situation qui prévaut dans leur village, les jeunes de la localité se sont adressés à la presse. C’était le mercredi 4 novembre 2020 dans l’enceinte de l’école, en présence du roi Kpéra, des sages et notables, du directeur fondateur de l’école et des populations sorties massivement.

Selon le président de l’association des jeunes de Bakpérou Mohamed Boni Gankou, le domaine abritant l’Epp est un don des sages et notables de la localité pour permettre à leurs progénitures d’aller à l’école et évoluer dans les études afin d’impacter le développement de Bakpérou. Et les limites de l’école sont bien connues de tous a-t-il précisé. Aussi a-t-il fait savoir les personnes concernées par l’affaire de recasement se basent sur leur relation avec certaines hautes personnalités du pays pour détruire cette école qui pourtant a contribué à leur formation. Mohamed Boni Gankou a, pour finir, tenu à prendre à témoin le gouvernement pour tous les désagréments qui surviendraient de la situation.

A en croire Derou Bio Kora Sourokou, « des individus en complicité avec le cabinet qui s’occupe du lotissement de Bakpérou ont fait des recasements dans le domaine de l’école. La limite de l’école va jusqu’au niveau de la voie principale, mais ces personnes ont fait des recasements et ont vendu des parcelles dans cette partie. Il y a même des plaques qui y sont érigées ».
Le roi Kpéra a donc invité ces fils et filles à la raison afin que cette situation puisse avoir une fin heureuse. Dans le cas contraire, il exhorte la mairie et même l’Etat central à trancher sur l’affaire.

 

Samira ZAKARI

Article Categories:
Société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *