VENTE FRAUDULEUSE DES INTRANTS AGRICOLES AU BÉNIN : Les mises en garde du ministre Dossouhoui

1 mois ago | Written by
1 261 vues
0 0

 

Des personnes indélicates exploitent et utilisent les pesticides non autorisés pour tromper la vigilance des cotonculteurs. Face à cette situation qui contribue à mettre la filière en difficulté, le ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche Gaston Dossouhoui a sorti un communiqué pour mettre en garde ces indélicats. En effet, selon le communiqué, il s’agit de, « certains individus, en complicité avec la société Sino-Béninoise des Engrais et Phytosanitaire (Sibep Sarl), qui procèdent à la mise en place parallèle du produit insecticide Sibemac 112 Ec en lieu et place du produit Thalis 112 Ec en trompant la vigilance des braves cotonculteurs ».

Cette pratique compromet dangereusement la gestion efficace des ravageurs cotonniers. La note du ministre Dossouhoui précise que seule la Sodeco adjudicataire des marchés est habilitée à mettre les intrants agricoles au profit des cotonculteurs pour le compte de la campagne cotonnière 2020-2021 conformément au cahier de charge de la société. Ainsi, le ministre invite les acteurs de la filière coton, notamment les producteurs à la vigilance et à dénoncer toute personne indélicate et complice.
Les enquêtes sont ouvertes pour mettre la main sur ces dernières.

 

Wilfried AGNINNIN

Article Categories:
A la une · Agriculture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *